Le CQDM, la Fondation cancer du sein du Québec et Theratechnologies financent un projet de recherche de près de 2 M$ pour valider le potentiel anti-métastatique du TH1902 à l’Université du Québec à Montréal

Nouvelles et événements

Montréal (Québec), le 12 juillet 2022 ─ Le CQDM, la Fondation cancer du sein du Québec et Theratechnologies ont annoncé aujourd’hui le financement d’un projet collaboratif de recherche d’une valeur de près de 2 M$ CA qui vise à démontrer l’efficacité et l’innocuité d’un éventuel traitement novateur pour les patients atteints d’un cancer avec métastases. Ce partenariat public-privé est rendu possible grâce à une subvention de 824 130 $ octroyée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) via le CQDM, à un don de 186 600 $ de la Fondation cancer du sein du Québec et à une contribution de 21 000 $ de Mitacs. Il comprend également une contribution de 796 610 $ de Theratechnologies, fait dans le cadre de son investissement annuel de plusieurs millions de dollars pour le développement de sa plateforme thérapeutique en oncologie utilisant le TH1902.

Ce projet, dirigé par le professeur Borhane Annabi à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), s’appuie directement sur le succès d’une précédente étude financée par le CQDM et impliquant aussi les équipes du professeur Annabi et de Theratechnologies. Ce premier projet a permis de développer le TH1902, une nouvelle approche thérapeutique contre le cancer encore à l’étude et assurant la livraison de l’agent chimiothérapeutique directement dans les cellules cancéreuses grâce à la reconnaissance d’une protéine surexprimée à leur surface et qui a une fonction d’internalisation, la sortiline. Ces avancées scientifiques majeures ont mené à l’initiation d’études cliniques chez des patients atteints de tumeurs solides difficiles à traiter, par exemple chez des patientes souffrant d’un cancer du sein triple négatif. Afin de capitaliser sur les résultats obtenus à ce jour et comme la sortiline est aussi surexprimée à la surface des cellules métastatiques, le nouveau projet permettra d’évaluer le potentiel thérapeutique du composé dans plusieurs modèles de cancer métastasé. Si l’hypothèse des équipes se confirme, ce projet permettra d’accroître l’éventail des patients atteints de cancer qui pourraient bénéficier de la nouvelle thérapie.

L’annonce d’aujourd’hui permettra à Theratechnologies, une société montréalaise axée sur le développement et la commercialisation de traitements innovateurs, d’exploiter d’avantage le potentiel du TH1902 – leur principal conjugué peptidique. À terme, et grâce à la mise en commun de l’expertise des équipes académique et industrielle, cette initiative pourrait permettre de renforcer l’arsenal thérapeutique disponible aux patients atteints de différents types de cancers à divers stades qui demeurent trop souvent incurables, comme c’est le cas pour les patientes souffrant d’un cancer du sein triple négatif.

« Ce projet de recherche a le potentiel d’améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes atteintes de cancers et ça, ce n’est pas rien! Beaucoup de travail reste à faire, et nous allons continuer de soutenir les entreprises et les organismes qui travaillent sans relâche au développement de nouvelles avenues thérapeutiques pour rehausser la qualité de vie de la population québécoise », a mentionné le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon.

« Le CQDM est très heureux de contribuer à la réalisation de ce nouveau projet mené par des équipes de recherche d’exception qui ont déjà démontré leur capacité à atteindre et surpasser les objectifs visés. Nous avons pleinement confiance que cette collaboration renouvelée permettra des avancées cruciales dans la lutte contre le cancer métastatique, un pas majeur dans l’amélioration du pronostic pour les patientes et patients atteints de cancers avancés et difficiles à traiter » a déclaré Diane Gosselin, présidente et directrice générale du CQDM.

« Un diagnostic de cancer du sein triple négatif peut être dévastateur et s’accompagne de nombreuses craintes et incertitudes quant à l’avenir – tant pour la femme diagnostiquée que pour sa famille et ses amis – et malheureusement, il y a eu peu de traitements disponibles », a déclaré Karine Iseult Ippersiel, Présidente-directrice générale de la Fondation cancer du sein du Québec. « Nous sommes ravis que ce nouveau traitement potentiel apporte un sentiment d’espoir pour l’avenir et la perspective d’une meilleure qualité de vie pour les femmes vivant avec cette maladie. »

« Nous sommes ravis de faire partie de ce partenariat innovateur avec des acteurs clés du milieu des sciences de la vie au Québec. Notre plateforme en oncologie, issue de la recherche locale, exploite un nouveau récepteur, celui de la sortiline, unique et très prometteur. L’énorme potentiel du TH1902 pour traiter plusieurs types de cancer nous motive à accélérer son développement dans les cancers métastatiques et difficiles à traiter. Cette collaboration nous permettra d’accroître son potentiel pour changer la vie des personnes touchées par une maladie aussi dévastatrice, » a déclaré Paul Lévesque, président et chef de la direction de Theratechnologies.

« C’est avec beaucoup d’humilité et d’optimisme que notre équipe de chercheurs en oncologie s’engage à relever ce nouveau défi. Une meilleure compréhension du mécanisme d’action moléculaire du TH1902 nous permettra effectivement d’évaluer sa capacité à contourner les propriétés de résistance aux traitements et éventuellement contribuer à minimiser les récidives chez les patients, » souligne Borhane Annabi, professeur à l’UQAM et titulaire de la Chaire en prévention et traitement du cancer.

À propos du CQDM
Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique qui a pour mission de financer le développement de technologies et d’outils novateurs afin d’accélérer la découverte et le développement de médicaments plus sûrs et efficaces. Il offre un carrefour où convergent les grandes entreprises pharmaceutiques mondiales, plusieurs sociétés de biotechnologie canadiennes, les meilleurs chercheurs des milieux publics et privés, ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada. L’approche collaborative du CQDM permet de combler les besoins en matière de financement de l’innovation dans les milieux universitaires et privés, particulièrement aux stades précoces de la recherche. Renseignements – Site web : cqdm.org, LinkedIn et Twitter

À propos de la Fondation cancer du sein du Québec
La Fondation cancer du sein du Québec (FCSQ) est le seul organisme philanthropique qui s’assure que les retombées de ses investissements en recherche dans la lutte au cancer du sein sont investies ici, au Québec. Depuis plus de 28 ans, elle a ainsi récolté plus de 60 millions $ qui ont été distribués chez nous au profit d’une recherche de pointe et pour défendre les intérêts des personnes atteintes du cancer du sein et leurs proches. Par l’entremise de la recherche et l’innovation, du soutien, et de la sensibilisation, elle place au cœur de sa mission les personnes atteintes ainsi que leurs proches. Chercheurs, bénévoles, employés, donateurs et familles, tous liés par le même espoir : Un avenir sans cancer du sein.
Suivez ses actualités sur les réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.
Pour plus d’informations sur la Fondation cancer du sein du Québec : www.rubanrose.org

À propos de Theratechnologies
Theratechnologies (TSX : TH) (NASDAQ : THTX) est une société biopharmaceutique axée sur le développement et la commercialisation de traitements innovateurs qui répondent à des besoins médicaux non satisfaits. D’autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site web de la Société au www.theratech.com, sur SEDAR au www.sedar.com et sur EDGAR au www.sec.gov. TwitterLinkedin

Énoncés prospectifs de Theratechnologies
Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et de l’information prospective (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés au sujet du développement du TH1902 et d’un traitement pour des patients atteints de tumeurs exprimant la sortiline. Bien que les énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse se fondent sur des hypothèses que la société juge raisonnables à la lumière des données dont elle dispose, tout investisseur doit éviter de se fier indûment à ces énoncés. Les hypothèses sur lesquelles reposent les énoncés prospectifs sont assujetties à plusieurs risques et incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Theratechnologies et sont susceptibles d’entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont exprimés, expressément ou implicitement, dans les énoncés prospectifs contenus dans la présente communication. Les investisseurs actuels et potentiels sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle de Theratechnologies datée du 23 février 2022 disponible sur SEDAR au www.sedar.com et sur EDGAR au www.sec.gov à titre d’annexe à son rapport sur le formulaire 40-F daté du 24 février 2022 dans les documents déposés de Theratechnologies pour connaître les autres risques liés à l’entreprise. Le TH1902 est un conjugué peptidique à l’étude n’ayant fait l’objet d’aucune approbation réglementaire pour commercialisation, y incluant par Santé Canada.

À propos de l’UQAM
L’Université du Québec à Montréal (UQAM) est une université publique de langue française dont le rayonnement est international. L’originalité et les caractéristiques propres de ses programmes, sa recherche de pointe souvent axée sur les préoccupations sociales ainsi que ses innovations en création ont contribué à bâtir sa renommée. Ses chercheurs sont rassemblés dans près d’une centaine d’unités de recherche, dont les centres et les chaires, de même que dans six instituts, caractérisés par l’interdisciplinarité.

– 30 –

Pour plus d’information

CQDM
Diane Gosselin, PhD, MBA, présidente-directrice générale
dgosselin@cqdm.org

Fondation cancer du sein du Québec
Martine Côté
Conseillère, communication et relations de presse
mcote@rubanrose.org

Theratechnologies
Julie Schneiderman
Directrice principale des communications et des affaires corporatives
communications@theratech.com

Elif McDonald
Directrice principale des relations avec les investisseurs
ir@theratech.com