*ROB HUTCHISON

Une plateforme d’administration permettant la livraison de multiples classes de produits thérapeutiques à travers la barrière hémato-encéphalique pour le traitement des maladies du SNC

Défi : La barrière hémato-encéphalique (BHE) joue un rôle essentiel dans la protection du cerveau contre les maladies véhiculées par le sang. Toutefois, elle empêche des médicaments autrement efficaces d’atteindre le cerveau. La plupart des médicaments développés pour le traitement de maladies du système nerveux central échouent parce que leur conception n’est pas optimale pour traverser la BHE. Il existe un besoin d’identifier des transporteurs naturels agissant comme « navettes » pour faciliter le transport de cargaisons thérapeutiques liées à leur ligand (un cheval de Troie moléculaire) jusqu’au cerveau.

Solution : En criblant des milliers d’anticorps, l’équipe a isolé plusieurs candidats qui pourraient traverser efficacement la BHE. Ces anticorps humains à domaine unique étaient cérébrosélectifs et modulaires ayant la capacité de traverser la BHE et livrer des agents thérapeutiques de diverses classes, dont des agents biologiques. Les chercheurs ont mis au point des molécules « fusions » composées d’anticorps traversant la BHE attachés à des molécules thérapeutiques. L’efficacité de ces molécules « fusion » dans le traitement de maladies du cerveau, comme les tumeurs cérébrales, a été évaluée dans des modèles animaux au moyen de nouvelles méthodes d’imagerie non invasives par tomographie par émission de positons (TEP).

Réalisations/impact : Il a été démontré que les anticorps prometteurs identifiés par l’équipe de recherche étaient capables de traverser la BHE pour livrer des cargaisons de peptides analgésiques et ainsi soulager la douleur chez des animaux de laboratoire après administration systémique. Les anticorps identifiés élargissent ainsi la gamme de transporteurs capables de traverser la BHE pouvant être utilisés pour livrer des médicaments au cerveau. Plus effectifs et sélectifs, ils possèdent d’importants avantages par rapport aux modes de livraison actuels. Cette plateforme novatrice permet d’utiliser ces transporteurs en association avec une vaste variété d’agents thérapeutiques ou de molécules expérimentales à travers la BHE pour évaluer leur efficacité lors d’études précliniques. Le Conseil national de Recherches du Canada continuera de caractériser les anticorps traversant la BHE identifiés au cours de ce projet de recherche, alors que IR&T Inc., une petite compagnie développant des scanners PET à haute résolution pour l’imagerie du cerveau pour des études précliniques intègrera à ses appareils cette nouvelle méthode novatrice et non invasives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Investigateurs principaux:

Rob Hutchison,
Mark Day

biOasis Technologies Inc

Co-investigateurs

Danica Stanimirovic
Conseil national de recherches
du Canada

Reinhard Gabathuler
biOasis Technologies Inc.

Brigitte Guérin,
Roger Lecomte,
David Fortin

Université de Sherbrooke

Projet complété
2 268 000 $/3 ans
Soutenu par CQDM par l’entremise de :
• Merck
• Pfizer
• MEI
• BL-NCE
 
Et des partenaires de cofinancement :
• Conseil national de recherche du Canada
• Fondation Brain Canada