ROBERT BATEY

Réaliser le potentiel de cibles thérapeutiques complexes grâce à une plateforme technologique de criblage et de développement de médicaments candidats de prochaine génération

 

Concours : Programme EXPLORE 2015
Financement : 300 000 $ / 2 ans
Début : Avril 2016

Les interactions protéine-protéine (IPP) jouent un rôle déterminant dans presque tous les processus cellulaires. Des cancers aux infections virales, les complexes protéiques sont associés à plusieurs maladies débilitantes chez l’humain. Les IPP sont depuis longtemps écartés par les chercheurs en raison de leur apparente absence de potentiel thérapeutique, car ils présentent des sites de liaison larges, peu profonds et sans caractéristiques notables. L’équipe de chercheurs dirigée par M. Batey a mis au point une plateforme capable d’identifier rapidement des médicaments candidats qui perturbent les IPP, sans pour autant faire appel à la structure cristalline. Pour identifier ces médicaments candidats, l’équipe a commencé par synthétiser une banque de conjugués de fragments peptidiques à petite molécule (SMPC ou small molecule fragment-peptide conjugate). Comme à la pêche, ceux-ci agissent comme un appât pendant le criblage de cibles à l’aide d’épreuves de liaison simples. Dès qu’un médicament candidat est identifié, le segment peptidique du SMPC est substitué par un ensemble de petites molécules élémentaires, donnant lieu à une banque d’inhibiteurs non peptidiques à petite molécule prêts à l’optimisation en puissants médicaments.

L’équipe a pour objectif de mettre au point une méthodologie pour les SMPC robuste et à haut débit capable d’identifier rapidement des médicaments candidats qui perturbent un large spectre d’IPP. Ensuite, cette technologie à haut débit servira à identifier de nouveaux inhibiteurs non peptidiques à perméabilité cellulaire ciblant quatre IPP thérapeutiques complexes, notamment des PIA (protéines inhibitrices de l’apoptose), C-Myc ainsi que des cibles épigénétiques et d’immuno-oncologie. Les travaux incluront l’optimisation de banques de SMPC de synthèse, le criblage biochimique et la validation de candidats, ainsi que la conversion de petites molécules par la création de banques combinatoires et d’études de perméabilité cellulaire. L’achèvement de ces quatre objectifs marquera la fin du développement de la plateforme technologique qui sera alors prête pour la commercialisation.

Robert Batey

University of Toronto

Co-Investigateurs

Aman Iqbal
Proteorex Therapeutics

Marc Adler
Proteorex Therapeutics