*JOCELYN DUPUIS

PulmoBind : un marqueur non invasif pour le diagnostic précoce des patients atteints d’hypertension pulmonaire

Défi : L’hypertension pulmonaire (HP) est une affection associée à la perte de vaisseaux sanguins dans les poumons, provoquant une augmentation graduelle de l’essoufflement, une invalidité importante et la mort. Le développement de médicaments efficaces est entravé par l’absence d’examens non invasifs permettant de dépister la maladie à un stade précoce et de suivre sa progression.

Solution : L’objectif de ce projet est de concevoir un examen non invasif dans le but d’évaluer la progression de la maladie au fil du temps ainsi que sa réponse au traitement. L’équipe de recherche a développé PulmoBind, un nouveau marqueur pouvant détecter de manière précoce des anomalies de la circulation sanguine dans les poumons reliées à l’HP. Ce peptide radiomarqué, dérivé de l’adrénomédulline humaine, permet une quantification rapide des vaisseaux sanguins au moyen d’un système d’imagerie utilisé en médecine nucléaire (tomographie par émission monophotonique : imagerie TEMP). Des études préliminaires menées chez l’animal ont démontré que PulmoBind constitue le marqueur moléculaire le plus prometteur pour les maladies pulmonaires vasculaires.

Réalisations/Impact : La phase I de l’essai clinique a démontré de l’innocuité et le profil dosimétrique favorable de PulmoBind tout en produisant des images pulmonaires d’excellente qualité. La phase II a ensuite été effectuée sur 15 sujets sains et 30 patients atteints d’hypertension pulmonaire comme preuve de concept. Le test clinique a non seulement démontré que la méthode d’imagerie de PulmoBind est sécuritaire chez les patients atteints d’HP, mais a également révélé que l’imagerie TEMP, utilisée dans le cadre de PulmoBind pouvait déceler des anomalies importantes chez ces individus. L’investigateur principal a également développé une trousse de diagnostic PulmoBind prête à être commercialisée et pouvant d’ores et déjà être incorporée à la phase III des essais cliniques. PulmoBind pourrait ainsi devenir le premier agent moléculaire d’imagerie non invasif pour le diagnostic précoce de l’hypertension pulmonaire. En collaboration avec Merck, une nouvelle version de PulmoBind, compatible avec l’imagerie de tomographie par émission de positons (TEP) a été validée en contexte préclinique.

Ces résultats contribueront au développement de Pulmoscience, une entreprise de biotechnologie à Montréal qui a pour objectif de poursuivre la mise au point de PulmoBind en effectuant des essais cliniques additionnels et dans le but d’amener la trousse diagnostic sur le marché.

Investigateur principal :


Jocelyn Dupuis
Institut de cardiologie de Montréal

Co-investigateurs

Alain Fournier
Institut national de la recherche scientifique

François Harel
Institut de cardiologie de Montréal

Projet complété
2 800 000 $ / 3 ans
Soutenu par CQDM par l’entremise de :
• AstraZeneca
• Merck
• Pfizer
• MESI
• RCE-E