HENRY KRAUSE

Plateformes de criblage à haut débit de poissons-zèbres permettant de découvrir des récepteurs nucléaires thérapeutiques et d’élucider des voies de signalisation

 

Concours : Programme CQDM / IRSC 2014
Financement : 1 000 000 $ / 2 ans
750 000 $ du CQDM et des IRSC, et 250 000 $ de InDanio Biosciences
Début : Juillet 2015

La découverte de médicaments est un processus long et coûteux et de nombreux candidats thérapeutiques découverts à l’aide de méthodes de criblage classiques par culture cellulaire dans des boîtes de Pétri échouent à un stade de développement avancé ou même après leur homologation en raison d’effets secondaires imprévus. L’équipe d’Henry Krause a mis au point une nouvelle plateforme de criblage de médicaments capable d’illustrer en trois dimensions l’activité thérapeutique d’un médicament dans le tissu animal vivant, pour ensuite isoler les médicaments ou métabolites actifs dans les tissus exprimant une réponse. Cette plateforme à base de poissons-zèbres transgéniques cible spécifiquement une famille de protéines humaines nommée récepteurs nucléaires qui sont associés à la réponse à diverses hormones. Figurant parmi l’une des familles de protéines à plus fort potentiel thérapeutique, ces récepteurs nucléaires régissent des processus tels le métabolisme, la croissance et le comportement, ainsi que des maladies comme le diabète, les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, et le cancer. L’équipe a pour objectif de développer une plateforme à base de poissons-zèbres capable de traiter l’ensemble des 48 récepteurs nucléaires humains ainsi que 6 cofacteurs régulant les mécanismes épigénétiques. Les embryons des poissons-zèbres peuvent être prélevés par milliers et rapidement criblés avec un nombre équivalent de candidats thérapeutiques. Cette caractéristique est importante, car elle permet de cribler les vastes banques de composés assemblées par les sociétés pharmaceutiques. Les poissons émettent un éclat vert en réaction aux composés actifs, ce qui facilite l’identification des cibles d’intérêt. Outre l’évaluation du potentiel thérapeutique de ces composés, l’équipe de M. Krause les utilisera pour identifier des gènes cibles et les voies moléculaires responsables du développement des maladies. Cette collaboration est une approche innovatrice pour découvrir des médicaments et analyser les voies pangénomiques au bénéfice de l’industrie pharmaceutique et des patients. Ce processus de criblage plus précis, rapide et rentable accélérera le développement de médicaments.

Henry Krause

University of Toronto

Co-Investigateurs

Vincent Giguère
McGill University

Jens Tiefenbach
InDanio Bioscience