*MATTHIAS GÖTTE

Plateforme de criblage à haut débit basée sur les phages pour la découverte rapide de nouveaux médicaments anti-herpétiques

Défi : L’infection par un virus de l’herpès est liée à plusieurs maladies associées à l’immunodéficience humaine, incluant le développement de cancers. Les patients qui reçoivent des greffes d’organe sont particulièrement sensibles à de telles infections. Ces patients sont généralement traités avec des agents antiviraux; toutefois, les médicaments approuvés à ce jour sont souvent associés à de graves effets secondaires et au développement de résistances, pouvant compromettre la thérapie. Dès lors, il devient urgent de découvrir de nouveaux agents antiviraux ciblant différents membres de la famille du virus de l’herpès.

Solution : L’objectif de ce projet a été de concevoir une plateforme de criblage rapide pour des composés possédant une activité antivirale à large spectre ciblant huit des principaux virus de l’herpès humains. L’équipe a utilisé une approche basée sur les phages pour produire des parties communes d’ADN polymérases du virus de l’herpès. Ces nouvelles polymérases chimériques dérivées de phages/virus peuvent être perçues comme orthologues du virus de l’herpès. Ces enzymes sont produites en grandes quantités pour faciliter leur criblage.

Réalisations/Impact : La plateforme de criblage à haut débit basée sur les phages et conçues dans le cadre de ce projet offre un potentiel de criblage à coût réduit pour la découverte de nouveaux antiviraux à large spectre pour lutter contre tous les membres de la famille des virus de l’herpès. L’équipe a également validé les tests de sensibilité aux antiviraux contre le virus d’Epstein-Barr (VEB) ainsi que contre les virus de l’herpès virus humain de type 6 et de type 8 (HHV-6 et HHV-8), et ce, grâce à l’utilisation de tests PCR en temps réel, combiné à des tests de toxicité de médicaments antiviraux sur des lignées cellulaires pertinentes. La technologie a été intégrée au processus de R-D pour la découverte de médicaments d’au moins une entreprise pharmaceutique membre du CQDM.

Investigateur principal :


Matthias Götte
Université McGill

Co-investigateur

Guy Boivin
Université Laval

Projet complété
1 340 000 $ / 3 ans
Soutenu par CQDM par l’entremise de :
• Merck
• Pfizer
• AstraZeneca
• MESI
• RCE-E