ROB HUTCHINSON

La meilleure plateforme d’administration de médicament traversant la barrière hémato-encéphalique

 

Concours : Focus sur les neurosciences 2014
Financement : 2 573 875 $ / 3 ans
Début : Mai 2015

Défi : La barrière hémato-encéphalique (BHE) est un dense mur de cellules vasculaires dans le cerveau qui bloque l’accès au cerveau à des molécules nuisibles présentes dans la circulation, notamment les virus et les toxines. Pour laisser pénétrer des nutriments dans le cerveau, la BHE fait appel à des transporteurs moléculaires qui transitent les nutriments dans sang à travers ce mur de cellules jusqu’au cerveau. Or, la barrière qui protège le cerveau constitue également un obstacle à l’administration de médicaments conçus pour traiter des maladies du cerveau. Des stratégies spéciales ont été mises au point pour escamoter les médicaments à travers la BHE. L’une d’elles consiste à lier des médicaments à des molécules qui se lient à des transporteurs naturels; ainsi, le médicament potentiel traverse clandestinement la barrière en utilisant un transporteur moléculaire naturel, à l’instar d’un cheval de Troie.

Solution : Dans le cadre de ce projet, la société canadienne biOasis Technologies inc., le Conseil national de recherches Canada et l’Université de Sherbrooke développeront de très petits anticorps (10 fois plus petits que des anticorps normaux) qui serviront de cheval de Troie moléculaire pour faire traverser la BHE à des médicaments. L’équipe fera le criblage de milliers d’anticorps à la recherche de ceux qui pourront efficacement traverser la barrière hémato-encéphalique et se lier à différentes molécules thérapeutiques. Ensuite, l’équipe mettra au point des molécules de fusion composées de mini-anticorps qui traversent la BHE et de molécules thérapeutiques sélectionnées. L’efficacité de ces molécules de fusion dans le traitement de maladies du cerveau, notamment les tumeurs du cerveau, sera mise à l’épreuve dans des modèles animaux. Leur pénétration sera observée dans le cerveau au moyen de nouvelles méthodes d’imagerie non invasives par tomographie par émission de positons (TEP).

Impact : Si leur efficacité est avérée, ces nouveaux transporteurs de BHE seront transférés à des sociétés pharmaceutiques qui les lieront à davantage de médicaments, anciens et nouveaux, afin de mettre au point des médicaments plus efficaces pour combattre les maladies du cerveau dévastatrices.

Article connexe :

biOasis Enters Into a Collaborative Research and Joint Funding Support Agreement Entitled “Focus on Brain”

Rob Hutchison

biOasis Technologies inc.

Co-Investigateurs

Reinhard Gabathuler
biOasis Technologies inc.

Danica Stanimirovic
Conseil national de recherches Canada

Roger Lecomte
Université de Sherbrooke

David Fortin
Université de Sherbrooke