DAVID JUNCKER

Plateforme protéomique par affinité 150-plex pour le criblage phénotypique à haut débit

Défi : Les protéines sont les effecteurs principaux de l’activité cellulaire, déterminent le phénotype cellulaire et constituent des acteurs clés dans la réponse aux stimuli externes tels que ceux induits par les médicaments. Tandis que les technologies de séquençage actuelles permettent d’établir de façon efficace des profils génomique ou transcriptomique, les technologies multiplex de détection de protéines sont, quant à elles, excessivement lentes et coûteuses et/ou de portée limitée en raison de la réactivité croisée des réactifs. Ainsi, le développement d’une méthode économiquement viable de quantification des protéines à haut débit et haute densité faciliterait le criblage des médicaments candidats au niveau phénotypique.

Solution : Le laboratoire Juncker et nplex biosciences ont récemment développé une technologie de nouvelle génération de protéomique par affinité : le nELISA. Basé sur les mêmes principes qu’un immunoessai ELISA classique, le nELISA est une technologie miniaturisée qui permet la détection multiple des protéines, sans réactivité croisée des anticorps. Le nELISA repose sur l’utilisation de billes à code-barres et permet l’analyse à haut débit par cytométrie en flux. Ainsi, cette technologie hautement sensible permet une détection multiplex à haut débit, tout en étant rentable.

Réalisations/Retombées : Dans le cadre de ce projet, l’équipe propose de mettre au point un test nELISA 150-plex commercialisable – pour la détection et la quantification simultanée de plus d’une centaine de protéines – et de démontrer son utilité pour le criblage cellulaire. Ainsi, dans le cadre d’un criblage de 5000 composés, l’analyse nELISA 150-plex sera utilisée pour analyser le sécrétome d’astrocytes dérivés de cellules souches pluripotentes induites (CSPI) d’un patient atteint de la maladie de Parkinson. nplex biosciences, une société dérivée de l’Université McGill, commercialisera le test nELISA, le rendant ainsi accessible à tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chercheur principal :

David Juncker
McGill University

 

Milad Dagher
nplex biosciencesThomas Durcan
Edward Fon
McGill University
 

Projet en cours

$ 1,021,000 / 1 an
 

Soutenu par le CQDM
par l’entremise de:
• GSK
• MEI

Et par des partenaires de
cofinancement:
• HBHL