*JEFFREY COULL

Définir les règles qui amplifieront la perméabilité de la membrane cellulaire et la biodisponibilité orale des macrocycles

Défi : Encycle Therapeutics a développé une plateforme synthétique novatrice pour concevoir des macrocycles peptidiques amplifiés appelés nacellines. Les molécules nacellines s’approchent très bien de la taille des feuillets bêta et présentent, bien qu’elles s’apparentent aux peptides cycliques classiques, une nette amélioration de la perméabilité passive de la membrane de même que de la stabilité dans les intestins et les cellules. Toutefois, il faut apporter d’autres modifications chimiques aux nacellines pour les rendre oralement biodisponibles et en améliorer les propriétés s’apparentant aux médicaments.

Solution : En partant de la réussite du développement de sa plateforme macrocycle financé par le CQDM, l’équipe a tenté d’élucider et de comprendre les propriétés chimiques nécessaires pour que les nacellines deviennent oralement biodisponibles. En analysant une banque comptant plus de 1 500 nacellines, dont 350 nouvelles structures, l’équipe a développé de nouveaux algorithmes pouvant aider à anticiper les propriétés de ces petites molécules pseudo-peptidiques circulaires responsables de leur biodisponibilité orale et de la perméabilité de la membrane cellulaire. L’équipe a aussi continué à enrichir sa banque qui contient actuellement plus de 3 000 nacellines.

Réalisations/Retombées : En générant une banque renfermant bon nombre de nacellines à perméabilité cellulaire, Encycle a suscité l’intérêt de bon nombre d’entreprises pharmaceutiques, dont Merck, Pfizer, GSK, AstraZeneca et Takeda, qui ont toutes criblé cette banque. De plus, ce projet permettra à Encycle de recueillir 12 millions de dollars pour poursuivre la caractérisation de ces nacellines et développer plus à fond l’ET3764, une nacelline oralement biodisponible qui inhibe l’intégrine alpha-4 bêta-7, pour le traitement de la maladie inflammatoire de l’intestin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chercheur principal :


Jeffrey Coull
Encycle Therapeutics

Co-chercheur : 

Andrei Yudin
Université de Toronto

Projet complété
838 000 $/ 1 an
Soutenu par le CQDM par
l’entremise de :

• Merck
• Pfizer
• BL-NCEEt des partenaires de cofinancement :
• MaRS Innovation
• Encycle Therapeutics