DAVID Y. THOMAS

IPPER : Plateforme intégrée évaluant la pharmacologie de maladies liées au réticulum endoplasmique et au repliement des protéines

Défi : La réponse UPR (Unfolded Protein Response en anglais) ou stress du réticulum endoplasmique (RE) se produit lorsque le repliement des protéines sécrétées dans la lumière de ce dernier est perturbé. Cette réponse est composée de plusieurs mécanismes. Ces réactions adaptatives se produisent dans le but de surmonter les perturbations liée au repliement défectueux des protéines dans le RE afin de promouvoir l’homéostasie cellulaire et la survie des cellules. Les stress du RE et la perturbation du repliement des protéines jouent un rôle clé dans de nombreuses maladies neurodégénératives et cardiovasculaires ainsi que dans le diabète et le cancer. Ce large éventail d’indications cliniques souligne le besoin d’identifier les petites molécules dans le but de moduler thérapeutiquement la réponse liée au repliement des protéines dans ces pathologies liées au stress du RE.

Solution : Le contrôle qualité du RE est un domaine relativement inexploré. La modulation de la réponse UPR donnerait lieu à un éventail de nouvelles cibles thérapeutiques et médicaments pour le traitement de nombreuses pathologies. Dans le cadre de ce projet, les équipes de McGill et du Lead Discovery Center (LDC), une entreprise allemande réputée pour son développement de médicaments novateurs, unissent leurs forces pour créer une trousse permettant d’améliorer les activités de recherche et développement de médicaments dans ce domaine. L’équipe se consacre à développer une série de nouvelles techniques et de nouveaux réactifs, incluant des rapporteurs et sondes de haute qualité pour détecter la modulation du stress du RE ainsi que la détérioration du transport et de la sécrétion des protéines.

Réalisations/Impact : Ce projet se concentre sur l’élaboration d’une plateforme de criblage robuste pour le dépistage de composés nouveaux ou existants possédant la faculté de moduler le stress du RE. La plateforme pourrait grandement contribuer à faciliter la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques et de nouveaux médicaments pour un grand nombre de maladies liées stress du RE, incluant la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, l’AVC et les maladies cardiaques.

Investigateurs principaux :


David Y. Thomas
McGill University


Bert Klebl
Lead Discovery Center (Allemagne)

Projet en cours
975 000 $ / 3 ans
Soutenu par CQDM par l’entremise de :
• Merck
• Pfizer
• MESI
Et du partenaire de co-financement :
• AIF (Germany)