*DANIEL CHELSKY

Identification de nouveaux biomarqueurs des cancers neuroendocriniens

 

Concours : Quantum Leap Québec –  France 2010
Financement : 1 160 000 $ / 3 ans
700 k$ du CQDM, 300 k€ des partenaires français et 40 k$ de Caprion
Début : Septembre 2014

(PROJET COMPLÉTÉ)

Ce projet vise à évaluer les mécanismes sous-jacents à l’hypersécrétion des tumeurs neuroendocriniennes ainsi qu’à identifier les modifications subies par les protéines sécrétées par les tumeurs. L’identification de cibles potentielles pour la modulation de cette hypersécrétion pourra servir de base pour le développement de nouveaux traitements. Le projet vise également à identifier des biomarqueurs protéiques pouvant générer de meilleurs tests diagnostiques et pronostiques.

Le cancer occupe le second rang des causes de décès dans les pays développés et la médecine a fait peu de progrès malgré les efforts considérables qui ont été déployés pour réduire le taux de mortalité. Les cancers liés à des tumeurs endocriniennes représentent un défi particulier. Puisque les tumeurs endocrines sont à l’origine de cellules qui produisent des hormones, la tumeur peut se mettre à surexprimer des hormones, entraînant de graves maladies et complications. Particulièrement difficiles à diagnostiquer, ces tumeurs ne peuvent actuellement être décelées précocement et les traitements actuels sont inefficaces à l’égard de tumeurs à un stade avancé. Par conséquent, il importe d’améliorer le diagnostic et de développer des thérapies plus efficaces pour contrer les tumeurs neuroendocrines. La virulence et le sombre pronostic de ces tumeurs semblent liés à une sécrétion élevée de protéines par la tumeur.

L’objectif principal de ce projet conjoint est d’étudier les mécanismes qui déclenchent une hypersécrétion par la tumeur endocrine, ainsi que d’identifier et valider les marqueurs de diagnostic et pronostic pour le traitement clinique des tumeurs neuroendocrines. Un éventail d’approches faisant appel à des lignées cellulaires et des tissus tumoraux neurodocriniens sont utilisées pour identifier et valider les biomarqueurs protéiques candidats. La plateforme à grande échelle validée de Caprion Protéomique permettra d’identifier les biomarqueurs candidats qui présentent des changements d’expression reproductibles et spécifiques à une condition. L’analyse protéomique des lignées cellulaires et des tumeurs neuroendocrines a permis d’identifier plus de deux mille protéines exprimées de façon différentielles. Des biomarqueurs de protéines candidats ont été sélectionnés et leur validation est en cours.

Impact sur le processus de découverte du médicament

  • Identification de protéines liées au cancer offrant un potentiel comme nouvelle cible thérapeutique.
  • Utilisation de biomarqueurs pour établir un diagnostic précoce de cancers neuroendocriniens et faciliter le recrutement de patients dans les essais cliniques.
  • Découverte de meilleurs marqueurs de pronostic et profils de réponse au traitement.

 

Pour en savoir plus

Daniel Chelsky

Caprion Protéomique Inc.

Stéphane Gasman

CNRS

Co-Investigateur

Eustache Paramithiotis
Caprion Proteomics Inc.