BRIAN CHEN

Plateforme de criblage de médicaments visant à augmenter le niveau d’expression des protéines pour le traitement de troubles neurologiques

Défi: Les maladies neurologiques et psychiatriques touchent plus de la moitié de la population, représentant un lourd fardeau au regard des coûts en soins de santé, de la perte de productivité et de la diminution de la qualité de vie. Ces atteintes du système nerveux peuvent englober une vaste gamme de maladies, y compris les troubles du spectre de l’autisme, les troubles maniaques, la maladie de Parkinson, le stress, la dépression et l’anxiété. Bon nombre de ces maladies et de ces troubles sont causés par un niveau anormal d’expression des protéines. Il est donc nécessaire d’identifier des médicaments qui peuvent rétablir le niveau d’expression des protéines, ce qui pourrait réduire le phénotype de la maladie et en ralentir la progression.

Solution: L’équipe développera une plateforme de criblage de médicaments à haut débit pour identifier les molécules qui stimulent l’expression des protéines pour des gènes précis associés à des maladies et à des troubles du système nerveux. Les chercheurs axent leurs efforts sur trois gènes : SHANK3 associé au syndrome de Phelan-McDermid et à l’autisme; GBA1 lié aux maladies de Gaucher et de Parkinson et SLC6A15 associé au stress et à l’anxiété. L’équipe utilise la technologie qu’elle a récemment développée (calcul de rapports de quantification des protéines [PQR]) pour mesurer, au fil du temps, dans des cellules humaines, la production de protéines à partir de ces trois gènes respectifs. Pour identifier les médicaments qui peuvent rétablir le niveau de protéines, les chercheurs mettront au point des essais sur des cellules permettant d’observer simultanément l’expression de protéines à partir des gènes qui les intéressent (SHANK3, GBA1 et SLC6A15) de même que l’expression de protéines par des gènes témoins en présence de diverses concentrations de médicaments.

Réalisations prévues/Retombées: Cette démarche aidera à générer des traitements moléculaires pour toute maladie ou tout trouble causé par une expression génique insuffisante, y compris ceux intervenant dans les troubles du spectre de l’autisme, l’anxiété et la dépression ainsi que la neurodégénérescence. En utilisant des cellules provenant de patients, cette stratégie peut aussi ouvrir une nouvelle avenue permettant de découvrir rapidement des médicaments personnalisés dans le traitement de maladies causées pas une faible expression génique. De plus, en utilisant les banques de médicaments approuvées par la FDA, le criblage permettra d’accélérer les études cliniques de phase II et l’accès à ces médicaments pour les patients.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chercheur principal:


Brian Chen
Institut de recherche du centre
universitaire de santé McGill

Projet en cours
1 450 000 $/3 ans
Soutenu par CQDM par l’entremise de :
• Pfizer
• MEI

Et des partenaires de cofinancement :
• Cerveau en santé, vie en santé
• Fondation Brain Canada