Nouvelles nominations au conseil d’administration et au conseil consultatif scientifique du CQDM

Nouvelles et événements

Nouvelles nominations au conseil d’administration et au conseil consultatif scientifique du CQDM

Montréal, 23 septembre 2019 – Le président du conseil d’administration, Richard Fajzel, et la présidente-directrice générale du CQDM, Diane Gosselin, sont heureux d’annoncer la nomination de quatre nouveaux membres à la gouvernance du CQDM. Daniel Hétu, directeur associé de Lumira Ventures, Sarah Jenna, co-fondatrice et présidente-directrice générale de My Intelligent Machines (MIMs) et Frédéric Ors, président-directeur général de IMV, intègrent donc le conseil d’administration. Enfin, Brian Underdown, précédemment directeur associé de Lumira Ventures, s’ajoute au comité consultatif scientifique.

Directeur associé chez Lumira Ventures, Daniel Hétu possède une expertise pointue dans les investissements en biopharmaceutique et dans le secteur des dispositifs médicaux. Avant de se joindre à Lumira Ventures, il a mené, en tant que vice-président chez Shire Pharmaceuticals et Biochem Pharma, de nombreuses opérations de financement, d’obtention et d’octroi de licences et de fusions-acquisitions dans les domaines du vaccin, médicament et du diagnostic médical. En sa qualité de président du comité consultatif scientifique du CQDM, son addition au conseil d’administration va permettre de consolider le lien entre ces deux entités.

Co-fondatrice et présidente-directrice générale de My Intelligent Machines (MIMs), une PME évoluant dans le domaine de l’intelligence artificielle, Sarah Jenna compte pour sa part plus de 20 ans d’excellence en biologie cellulaire et développement de médicaments. Forte de sa double expertise en signalisation cellulaire et génomique, elle a été nommée en 2006 à la Chaire de recherche du Canada en génomique intégrative et signalisation cellulaire de l’UQAM. Ses connaissances, ainsi que son expérience du milieu des PME, seront un atout pour le CQDM.

Frédéric Ors compte plus de 20 ans de carrière dans l’industrie biopharmaceutique. Visionnaire et homme d’affaires reconnu, il a joué un rôle déterminant dans l’ascension de Medicago, notamment lors du rachat par Mitsubishi Pharma en 2013. Président-directeur général d’IMV depuis 2016, il a su transformer la compagnie en une société biopharmaceutique centrée sur le développement clinique d’immunothérapies pour de multiples indications en oncologie. Nul doute que sa vision stratégique et ses compétences représenteront une grande valeur ajoutée pour le CQDM.

Brian Underdown, quant à lui, a effectué une grande partie de sa carrière en tant qu’universitaire, en occupant plusieurs postes de direction dans des organismes nationaux et internationaux mettant en valeur la collaboration industrie-université. Il a également siégé à plusieurs comités d’entreprises biopharmaceutiques et a été directeur associé pendant de nombreuses années chez Lumira Ventures. Son expérience en recherche universitaire et en commercialisation de biotechnologie constituera une expertise indéniable pour le CQDM.

« L’addition de ces nouveaux membres augmentera le champ d’expertise de la gouvernance du CQDM, entre autres, une connaissance accrue des investissements et du domaine de l’intelligence artificielle, » se réjouit Richard Fajzel, président du conseil d’administration du CQDM.

« L’expérience et la vision de ces nouveaux membres procurent une grande valeur ajoutée qui sera complémentaire à celle qu’apportent les membres actuels du conseil d’administration et du comité consultatif scientifique du CQDM. C’est une opportunité exceptionnelle de les avoir parmi nous, » déclare Diane Gosselin, présidente-directrice générale du CQDM.

-30-

À propos du CQDM
Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique fondé en 2008 qui a pour mission de financer le développement de technologies novatrices destinées à accélérer la découverte et la mise au point de médicaments. Notre modèle d’affaires privilégie une approche collaborative où les grandes entreprises pharmaceutiques mondiales, les sociétés de biotechnologie canadiennes, ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada se partagent les coûts de la recherche. Ce levier financier permet au CQDM de réduire les risques liés à la recherche précoce dans le domaine biopharmaceutique. C’est ainsi que le CQDM comble les besoins en matière de financement de l’innovation dans les réseaux universitaires et privés, particulièrement aux stades précoces de la recherche. Au cours des 10 dernières années, le CQDM a bénéficié des contributions de 13 membres de l’industrie, notamment : Merck, Pfizer et AstraZeneca à titre de membres fondateurs, ainsi que Boehringer Ingelheim, Eli Lilly Canada, GlaxoSmithKline, Janssen, Novartis Pharma Canada, Roche, Sanofi Canada, Servier, Takeda et maintenant Amgen. De plus, le CQDM a reçu des fonds du Ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) du Gouvernement du Québec et du Gouvernement du Canada par le truchement du Programme des réseaux de centres d’excellence dirigés par l’entreprise [RCE-E]. Depuis 2008, le CQDM a accordé 92 M$ en financement afin de soutenir le développement de 64 technologies d’avant-garde. Ces projets de R&D sont accomplis pour plus de 1 200 chercheurs issus de 83 établissements de recherche différents (40 publics et 43 privés) partout au Canada dont les retombées économiques ont profité à tous les acteurs de l’écosystème des sciences de la vie. Renseignements : https://cqdm.org/fr.

 

Source :

Diane Gosselin
Présidente et directrice générale
dgosselin@cqdm.org
+1 514-594-7286
www.cqdm.org