Le CQDM finance une collaboration internationale entre Traffick Thérapeutiques, l’Université McGill et le Lead Discovery Center

Nouvelles et événements

Pr. David Y. Thomas / Pr. John Hanrahan

Montréal (Québec), le 25 février 2021 — Le CQDM est fier d’annoncer le lancement d’un projet collaboratif international de 2 025 077 $ qui permettra de réaliser les stades précliniques de nouveaux candidats thérapeutiques pour traiter une maladie orpheline pulmonaire.

Dirigé par le Professeur David Y. Thomas de l’Université McGill, ce projet multipartenaire vise à développer des médicaments pour traiter le déficit en alpha-1 antitrypsine (A1AT), une affection causée par une mutation génétique héréditaire qui entraîne des lésions aux poumons et au foie et pour laquelle il n’existe pas de traitement à l’heure actuelle. Dans le cadre de ce projet collaboratif international, le laboratoire du Professeur David Y. Thomas à l’Université McGill reçoit une subvention de 371 165 $ du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec. Ce montant vient s’ajouter aux contributions de Pfizer et de l’entreprise montréalaise Traffick Thérapeutiques, au soutien financier du Fonds de recherche du Québec – Santé et des Instituts de recherche en santé du Canada et aux ressources apportées par le Lead Discovery Center en Allemagne et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale en France.

« Ce projet collaboratif international fait rayonner l’industrie québécoise des sciences de la vie, en plus d’améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes atteintes de cette maladie pulmonaire orpheline. C’est primordial pour notre gouvernement d’appuyer les entreprises et les organismes qui accélèrent le développement de médicaments et de nouvelles avenues thérapeutiques », a souligné Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Grâce à cette subvention, le laboratoire du Professeur Thomas et le Lead Discovery Center unissent leurs forces et utilisent une approche de criblage à débit élevé pour accélérer l’identification de candidats thérapeutiques à fort potentiel dans de grandes banques de composés. Ce projet de recherche translationnelle solidifie une collaboration internationale existante entre le laboratoire du Professeur Thomas et le Lead Discovery Center et soutient une approche efficace pour identifier des candidats prometteurs qui ont le plus de chance de réussir dans les phases de développement subséquentes. Le Lead Discovery Center est un institut de renommée mondiale qui a démontré son succès en menant à terme le développement de nombreux candidats thérapeutiques.

Traffick Thérapeutiques a pour objectif de traduire les résultats de la recherche en thérapies pour les maladies respiratoires. L’entreprise a fait sa marque en développant deux correcteurs pharmacologiques de la protéine CFTR pour traiter la fibrose kystique dont les droits ont été vendus à Vertex Pharmaceuticals. Ce financement donne la possibilité à Traffick Thérapeutiques d’identifier des cibles thérapeutiques pour une maladie orpheline et d’amener le développement de candidats au stade préclinique : « Ce projet nous permet aussi de tester une approche qui pourrait être utilisée pour identifier des produits thérapeutiques pour d’autres maladies causées par des défauts dans le trafic des protéines comme l’Alzheimer, la fibrose kystique et la maladie de Parkinson », affirme Professeur John Hanrahan co-fondateur de Traffick Thérapeutiques.

« Chez Pfizer, nous mettons à profit la science et nos ressources mondiales afin d’améliorer la santé et le bien-être des Canadiens à toutes les étapes de leur vie. Les maladies orphelines sont un domaine important, avec des besoins encore non comblés sur le plan médical. Le criblage à débit élevé pour accélérer l’identification de candidats thérapeutiques dans les banques de composés est un outil essentiel et innovateur. Nous sommes heureux de pouvoir appuyer le projet de recherche du Professeur Thomas et d’ainsi contribuer au développement du secteur dynamique des sciences de la vie au Québec », explique le Dr Vratislav Hadrava, vice-président, affaires médicales chez Pfizer Canada.

« Ce projet novateur est un excellent exemple du soutien que la recherche collaborative apporte au développement des entreprises. Merci à Pfizer, un membre fondateur du CQDM, pour son appui financier au projet. La réalisation de ce projet renforcera la position de Traffick Thérapeutiques dans le domaine des maladies pulmonaires et contribuera à sa croissance corporative », souligne Diane Gosselin, présidente-directrice générale du CQDM.

À propos de Traffick Thérapeutiques

Traffick Thérapeutiques a été créée en juin 2009 dans le but d’accélérer la transposition des découvertes fondamentales en applications cliniques. Elle a connu du succès en collaborant avec AmorChem et les chimistes médicinaux de NuChem et aussi en développant et commercialisant deux séries de produits phares pour le traitement de la fibrose kystique. Traffick Thérapeutiques a élargi son mandat pour inclure des thérapies pour d’autres maladies respiratoires qui impliquent les canaux ioniques épithéliaux ou des défauts dans le repliement de protéines.

À propos de Pfizer

Pfizer Canada SRI est la filiale canadienne de Pfizer inc., l’une des principales entreprises biopharmaceutiques à l’échelle mondiale. Notre gamme diversifiée de produits de soins de santé comprend des médicaments et des vaccins figurant parmi les plus populaires et les plus prescrits dans le monde. Nous mettons à profit la science et nos ressources mondiales pour améliorer la santé et le bien-être de la population canadienne, à toutes les étapes de la vie. Notre engagement se reflète dans tout ce que nous faisons — qu’il s’agisse d’initiatives de sensibilisation aux maladies ou de partenariats communautaires. Pour en savoir plus sur Pfizer Canada, visitez le site pfizer.ca ou suivez-nous sur LinkedInFacebookTwitter ou YouTube.

À propos du CQDM

Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique fondé en 2008 qui a pour mission de financer le développement de technologies novatrices destinées à accélérer la découverte et la mise au point de médicaments et de vaccins. Notre modèle d’affaires privilégie une approche collaborative où les grandes entreprises pharmaceutiques mondiales, les sociétés de biotechnologie canadiennes, ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada se partagent les coûts de la recherche. Ce levier financier permet au CQDM de réduire les risques liés à la recherche précoce dans le domaine biopharmaceutique. C’est ainsi que le CQDM comble les besoins en matière de financement de l’innovation dans les réseaux universitaires et privés, particulièrement aux stades précoces de la recherche. Le CQDM bénéficie des contributions du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) du gouvernement du Québec, de grandes sociétés pharmaceutiques et du gouvernement du Canada par le truchement du Programme des réseaux de centres d’excellence dirigés par l’entreprise [RCE-E]. Renseignements : https://cqdm.org/fr

-30-

Renseignements :
CQDM
Nadia Dubé
ndube@cqdm.org