Le CQDM et NanoGene Therapeutics financent le développement d’un traitement contre le psoriasis

Nouvelles et événements

Montréal (Québec), le 10 mars 2022 Le CQDM est fier d’annoncer le financement d’un projet en collaboration avec le Centre de recherche de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (CIUSSS NIM), NanoGene Therapeutics, la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et la Chaire de recherche en orthopédie de l’Université de Montréal. Le financement, d’un montant total de 333 334 $, est rendu possible grâce, entre autres, à une subvention de 165 770 $ octroyée par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) du Québec pour la réalisation de ce projet.

L’équipe du Professeur Mohamed Benderdour, chercheur au département de chirurgie de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, développera une thérapie génique cutanée non injectable pour traiter le psoriasis en utilisant un modèle préclinique de la maladie et des explants de peau humaine. Cette maladie chronique touche environ un million de Canadiens et 125 millions de personnes dans le monde. Il s’agit d’une maladie inflammatoire qui touche tous les organes et tissus, mais principalement la peau et les articulations.

L’innovation consiste à introduire, directement sur la peau, des nanovecteurs complexés à de petits ARN interférents (siRNA) afin de bloquer la production des modulateurs inflammatoires. Les nanovecteurs assurent ainsi la livraison ciblée des siRNA pour empêcher la production des facteurs inflammatoires responsables du psoriasis. Le projet vise à obtenir la preuve de concept de cette technologie. Plus précisément, le projet permettra d’optimiser la formulation pharmacologique et de confirmer la dose optimale et son innocuité et efficacité.

Pour donner suite à cette collaboration, NanoGene Therapeutics aura l’occasion de poursuivre le développement de ses produits à base de nanoparticules et de les commercialiser pour des applications cliniques et de recherche. La jeune pousse montréalaise a donc le potentiel de contribuer au soulagement de millions de patients souffrant de maladies auto-immunes et inflammatoires.

« Afin de figurer parmi les sociétés les plus avant-gardistes, le Québec doit commercialiser davantage ses innovations issues de la recherche fondamentale, souligne Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional. Grâce aux travaux du professeur Mohamed Benderdour et à la mise en marché faite par Nanogene Therapeutics, la qualité de vie de nombreuses personnes affectées par le psoriasis va s’améliorer. On voit ici l’importance de soutenir la recherche jusqu’à la commercialisation en vue de créer des entreprises innovantes qui changent la vie des gens. »

Selon Diane Gosselin, présidente-directrice générale du CQDM, « ce projet illustre comment le CQDM catalyse l’innovation scientifique. La thérapie génique élaborée par l’équipe pour traiter le psoriasis pourra en effet passer les premières étapes cruciales de développement commercial, ce qui la rapprochera de l’objectif ultime, faire de ce traitement une réalité thérapeutique pour les nombreux patients souffrant de cette maladie inflammatoire ».

« Nous remercions le CQDM ainsi que tous les partenaires pour leur soutien financier à notre projet de recherche. Avec nos collaborateurs, nous allons ensemble développer une nouvelle approche novatrice pour produire des vecteurs non viraux pour cibler l’inflammation. Cette nouvelle avenue pourrait aider à répondre aux besoins thérapeutiques non satisfaits des maladies cutanées, notamment le psoriasis », déclare le Dr Mohamed Benderdour, professeur au département de chirurgie à l’Université de Montréal. « L’utilisation de nanoparticules polymériques à base de chitosane en tant que moyen d’administration des acides nucléiques ou des médicaments est l’une des meilleures approches et commence à occuper une place primordiale pour le traitement des maladies inflammatoires. D’un point de vue clinique lié au psoriasis, un traitement basé sur l’utilisation des nanoparticules polymériques pourrait se faire dans le futur au tout début du traitement au même titre que les autres types de traitements en cours de validation, ou alors en association pour atténuer les effets de l’inflammation. »

« NanoGene Therapeutics est très heureuse et enthousiaste de financer conjointement avec le CQDM et la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal le projet de recherche du Dr Mohamed Benderdour », déclare le Dr Julio Fernandes, professeur au département de chirurgie à l’Université de Montréal et le fondateur de la compagnie. « Notre entreprise a pour mission de devenir un leader dans le domaine des nanoparticules polymériques. Elle vise à ouvrir la voie à des opportunités nouvelles et uniques pour l’investissement, le partenariat et la collaboration pour la recherche en thérapie génique non virale, l’innovation et la commercialisation des produits ayant des applications médicales. »

Pour M. Bergeron, président-directeur général de la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, « la Fondation est fière de collaborer à ce projet innovant qui correspond à sa mission d’appuyer le développement stratégique de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal en participant au financement d’initiatives en lien avec la recherche, l’enseignement et l’avancement des soins ».

 

À propos du CQDM

Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique qui a pour mission de financer le développement de technologies et d’outils novateurs afin d’accélérer la découverte et le développement de médicaments plus sûrs et efficaces. Il offre un carrefour où convergent les grandes entreprises pharmaceutiques mondiales, plusieurs sociétés de biotechnologie canadiennes, les meilleurs chercheurs des milieux publics et privés, ainsi que les gouvernements du Québec et du Canada. L’approche collaborative du CQDM permet de combler les besoins en matière de financement de l’innovation dans les milieux universitaires et privés, particulièrement aux stades précoces de la recherche. Renseignements – Site web : cqdm.orgLinkedIn et Twitter

À propos de NanoGene Therapeutics Inc.

NanoGene Therapeutics est une entreprise montréalaise privée en démarrage issue du Centre de recherche du CIUSSS NIM, qui a pour mission de devenir leader dans la recherche, le développement et la commercialisation des vecteurs non viraux pour des applications médicales. Le projet de collaboration avec le Dr Benderdour fera la preuve de concept sur les protocoles de synthèse, de stabilité, de transfection in vitro, ainsi que les propriétés physico-chimiques des nanoparticules en milieu biologique, leur biocompatibilité et leur utilisation potentielle pour traiter les maladies cutanées.

À propos de la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

La Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal a remis à l’Hôpital plus de 85 millions de dollars qui ont permis à de nombreux départements et services de progresser et de demeurer à l’avant-garde dans leurs spécialités depuis sa création en 1976. Par ses activités auprès des membres des directions d’entreprises, des structures gouvernementales ainsi que de l’ensemble de la population résidant dans le bassin de desserte de l’Hôpital, la Fondation contribue au financement des projets stratégiques et de développement de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et de l’Hôpital en santé mentale Albert-Prévost.

 

Pour plus d’information

CQDM

Diane Gosselin, PhD MBA, présidente-directrice générale

dgosselin@cqdm.org