Identification des nerfs par intelligence artificielle et anesthésie régionale assistée par système décisionnel

Date

Partagez l'article

Défi : Les blocs nerveux ont révolutionné l’anesthésie chirurgicale et la gestion de la douleur chronique. Ils offrent un meilleur soulagement de la douleur, réduisent significativement le besoin en narcotiques et, en conséquence, le risque de dépendance, et accélèrent la récupération postopératoire menant à une diminution de la durée d’hospitalisation.  Toutefois, ils nécessitent un entraînement surspécialisé et un maintien régulier des compétences. Malheureusement, peu d’anesthésistes ont cette formation et sont aptes à réaliser les 58 blocs nerveux actuellement décrits.

Solution : L’intelligence artificielle (IA) offre une solution à l’amélioration de la procédure de blocs nerveux : elle peut réduire la variabilité inter utilisateur, augmentant ainsi la qualité des soins prodigués, diminuer le taux de complications, rendre les blocs plus accessibles à tous les anesthésistes, et réduire les coûts.  En utilisant des techniques modernes d’apprentissage profond et de vision par ordinateur, plusieurs technologies seront développées dans le cadre de ce projet, notamment un logiciel permettant d’identifier les nerfs dans les images échographiques avec une grande précision et un outil d’aide à la décision pour guider les utilisateurs dans la réalisation des blocs nerveux en leur fournissant des suggestions cliniques sur le type et la dose de médicament pour un scénario clinique donné.

Réalisations prévues/retombées : Ce projet permettra de développer un produit commercialisable pour aider les cliniciens à réaliser des blocs nerveux. Par rapport à d’autres groupes de recherche qui étudient les nerfs, le produit commercialisable développé sera entièrement intégré, un « progiciel complet » regroupant le logiciel de reconnaissance des nerfs et le support décisionnel pour guider le clinicien. Cette technologie aura un impact immédiat sur la qualité et les coûts des soins de santé. De plus, ce projet permettra aux cliniciens de développer une double compétence : en intelligence artificielle et en anesthésie. Cela augmentera la visibilité du Québec en matière d’IA et catalysera l’innovation en médecine. En outre, ce projet contribuera fortement au développement de la nouvelle entreprise québécoise Divocco IA.

Chercheur principal :
Thomas Hemmerling
IR-CUSM
Co-chercheurs :
Pascal Laferrière-Langlois /Divocco IA
Projet de
960 446 $/3 ans
Soutenu par le CQDM par l’entremise de :
– Ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec (MEIE)
Et des partenaires de cofinancement :
– Divocco IA
Scroll to Top