Une plateforme protéomique d’affinité 150-plex pour le criblage phénotypique de cellules à haut débit et à haut contenu

Date

Partagez l'article

Défi : Les protéines sont les principaux effecteurs de l’activité cellulaire et les indicateurs cardinaux du phénotype cellulaire et de la réponse à des stimuli tels que les médicaments. Alors que les technologies de séquençage permettent actuellement un profilage génomique et transcriptomique large et efficace, les technologies de détection multiplexée des protéines sont soit d’une lenteur et d’un coût prohibitifs, soit d’une portée limitée en raison de la réactivité croisée des réactifs, soit les deux. Le dépistage phénotypique des médicaments bénéficierait grandement d’une méthode économiquement viable de quantification des protéines à haut débit et à haut contenu.

Solution : Le laboratoire Juncker et nplex biosciences ont récemment développé une technologie protéomique de nouvelle génération basée sur l’affinité, appelée nELISA. nELISA est un test ELISA miniaturisé qui peut être massivement multiplexé sans souffrir de réactivité croisée. Les tests nELISA sont réalisés à l’aide de billes à code-barres et peuvent être lus à haut débit à l’aide de la cytométrie de flux courante. La technologie nELISA permet d’obtenir simultanément un multiplexage élevé, un haut débit et une haute sensibilité tout en étant rentable.

Réalisations/Impact: Dans ce projet, l’équipe propose de développer un nELISA 150-plex prêt à être commercialisé – le plus grand multiplex d’immunoessais sandwich jamais réalisé – et de démontrer son applicabilité pour le criblage à base de cellules. Le test nELISA 150-plex sera appliqué pour phénotyper le sécrétome dans le cadre d’un criblage de 5000 composés d’astrocytes dérivés d’iPSC provenant d’un patient atteint de la maladie de Parkinson. nplex biosciences, une entreprise dérivée de l’Université McGill, commercialisera le nELISA, le mettant ainsi à la disposition des scientifiques en général.

Chercheur principal :
David Juncker
Université McGill
Co-investigateurs
Milad Dagher
nplex biosciences
Thomas Durcan
Edward Fon
Université McGill
Projet en cours
1 021 000 $ / 1 an
Soutenu par le CQDM à travers :
– GSK
– ME
Et par le partenaire cofondateur :
– HBHL
Scroll to Top